La diète cétogène

Je vous ai parlé de la diète que j’ai suivi lors de ma sèche, mais il existe une multitude de méthodes. La diète cétogène par exemple, je ne l’ai jamais testée et je ne compte pas la tester mais je connais pas mal de personnes proches pour qui cette méthode fonctionne super bien!

La diète cétogène est une diète pauvre en glucides et riche en matières graisses. Manger KETO signifie éviter les aliments avec du sucre, y compris les glucides, car les glucides sont digérés comme une forme de sucre – glucose.

Comment fonctionne une diète cétogène ?

Nous savons que lorsque nous mangeons du sucre, notre insuline augmente et notre taux de sucre dans le sang augmente également. Lorsque ces niveaux sont constamment élevés, la nourriture que nous mangeons est beaucoup plus facilement stockée sous forme de graisse corporelle. Ce qui engendre un gain de poids et un gain de graisse. Quand les hydrates de carbone (glucose) sont limités ou coupés de l’alimentation, le corps entre dans un état où il brûle la graisse au lieu du sucre (stocké dans le foie). Ce processus est appelé cétose et ce qui est étonnant à propos de ce processus c’est la plupart des gens peuvent rapidement perdre de la graisse corporelle et du poids. Oui oui en mangeant beaucoup de gras !
Comm
e la plupart d’entre nous suivent un « régime » alimentaire riche en glucides, nos corps utilisent généralement le sucre comme source d’énergie – pas de graisse. Ce qui est différent avec le régime cétogène c’est qu’il utilise les graisses comme une source d’énergie – pas de sucre. C’est ce qui permet au corps de rapidement perdre l’excès de graisse.
En gros, salut les pains, les pâtes… et même les fruits !


En combien de temps ?

Entrer en cétose ne peut pas arriver du jour au lendemain! Sachez qu’il faut en moyenne 3 jours pour atteindre la cétose. Mais pour certaines personnes, en particulier les plus sédentaires, ce délai peut aller jusqu’à une semaine. Les réserves énergétiques de l’organisme doivent être vides (glycogène) afin d’entrer en cétose. En effet, le corps entre en cétose lorsque l’apport en glucide est si bas qu’il ne peut pas l’utiliser comme source de carburant . Etant donné que les organes et le cerveau ne peuvent se passer de glucides, notre corps va lui-même en fabriquer pour assurer son bon fonctionnement. Il va produire des « corps cétoniques », c’est la cétose.

Quelle alimentation ?

Le régime repose sur deux catégories d’aliments :

– Les graisses ou lipides tels que l’huile, l’olive, le beurre, la crème, les noix, les avocats…
– Les protéines présentes dans la viande, la dinde et le poulet, les œufs, le poisson, le soja…

On ne conserve que les légumes verts et on peut envisager un fruit à IG très bas avant une séance de sport mais ça s’arrête là ! En général, on considère que le corps entre en cétose lorsque les apports en glucides ne dépassent pas 50 grammes par jour (ça varie de quelques grammes selon les individus et l’activité physique).

Dans le régime cétogène les calories  résultent de  60 à 75% de lipides, 20%  à 30% de protéines et max 5% de glucides soit environ 50g par jour.

Voici une liste non exhaustive des aliments qui peuvent être consommés dans le cadre de la diète cétogène :

Viande : viande rouge, jambon, saucisses, bacon, poulet et dinde.
Les poissons gras : saumon, truite, thon, maquereau et fruits de mer.
Oeufs : si possible élevés en plein air, car ils contiennent plus d’oméga.
Produits laitiers: Beurre, crème, fromages… avec modération; fromage bleu, Cheddar, fromage blanc entier, feta, mozzarella, ricotta au lait entier, gruyère.
Noix et graines avec modération : amandes et noix, graines de lin, graines de citrouille, graines de chia.
Huiles végétales avec modération : principalement l’huile d’olive extra vierge, huile de coco, huile de lin, huile de poisson.
Légumes à faible teneur en glucides : la plupart des légumes verts, tomates, oignons, poivrons, etc.
Fruits peu sucrés : myrtilles, citron, framboises, fraises… Et sinon l’avocat bien sur !
Condiments : vous pouvez utiliser le sel, le poivre et diverses herbes et épices saines.
Autres : chocolat noir et poudre de cacao, café et thé non sucré

Voici une liste non exhaustive des aliments qui doivent être évités :
En bref, tout aliment riche en glucides devrait être supprimé

Les aliments sucrés : soda, jus de fruits, smoothies, gâteau, crème glacée, bonbons, etc.
Céréales ou amidons : produits à base farine, blé, riz, pâtes, etc.
Fruits : tous les fruits, à l’exception de petites portions de fruits comme les baies.
Les légumineuses : pois, haricots, lentilles, pois chiches.
Les légumes racines et tubercules : pommes de terre, patates douces, carottes, panais.
Alcool : en raison de sa teneur en glucides, beaucoup de boissons alcoolisées peuvent vous faire sortir de l’état de cétose.
Certains aliments diététiques sans sucre : souvent riches en sucre alcoolisé (polyol, polyalcool ou glycol), par exemple les xylitol, érythritol, sorbitol, maltitol qui peuvent avoir une incidence sur la glycémie et donc la cétose.


Les différentes diètes cétogènes

Le régime cétogène classique : avec un très faible apport en glucides, beaucoup de protéines et de matières grasses.
Le régime cétogène cyclique : cette variante implique des périodes de recharge en glucides, avec par exemple 5 jours cétogène suivis de 2 jours de recharges en glucides. C’est cette méthode qu’utilise un ami proche à moi depuis assez longtemps et qui fonctionne parfaitement sur lui.
Le cétogène ciblé : permet d’ajouter des glucides autour des séances d’entraînement.

Les bienfaits ?

Le régime cétogène a démontré ses effets pour la perte de poids. Mais on parle beaucoup de cette solution alimentaire dans le cadre de certaines maladies chroniques. D’après plusieurs études, il réduirait les risques d’Alzheimer, d’épilepsie, de diabète, de crise cardiaque, d’AVC, etc. Grâce aux cétones, le corps délivrerait de l’énergie aux cellules saines et aux neurones, aidant donc au combat contre des maladies comme le cancer pour les premières, et Alzheimer pour les secondes.

Il semblerait que les cellules saines se nourrissent essentiellement de graisses, tandis que les cellules cancéreuses se nourrissent plus facilement de sucres, dont les sucres complexes (parmi lesquels nous retrouvons le glycogène). En les privant de leur énergie et en boostant celles bien portantes, le régime alimentaire riche en graisses et très pauvre en glucose aiderait le corps à se défendre.

Même si les résultats sont là, personnellement je trouve ça un peu « malsain » car à l’origine c’est quand même un régime qui a un but médical. Que les sportifs utilisent le régime cétogène en version cyclique, en période de sèche ok, mais ce n’est pas un truc à faire sur la durée selon moi. Le gras j’adore ça mais quand même ! Les glucides ne sont pour moi plus un ennemie !

Qui a déjà testé par ici ?

Partager:

1 Commentaire

  1. Noemie Vanden Haute
    23 janvier 2019 / 8 h 29 min

    Hello !

    Je pense qu’il serait judicieux de parler des dangers potentiels de ce régime… qui d’ailleurs ne convient pas à tout le monde …
    L’acido-cetose (acidification du sang due à la production de corps cétoniques) en est un potentiellement mortel … Nous avons plusieurs fois par an des personnes (majoritairement des jeunesses filles) qui arrivent aux urgences en comas suite à ce genre de pratiques …
    Alors oui, « régime » efficace pour brûler des corps gras stokés mais pas sans risques … ni sans suivit par une personne compétente 🙂

    Bisous bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *