Cru ou cuit, la meilleure façon de manger

Hello tout le monde. Je vous avais déjà fait un article sur le sujet, mais c’est vrai que je continue de recevoir pas mal de message du style « Et ça c’est mieux cru ou cuit ». Du coup je me suis décidé à refaire un article en listant cette fois-ci vos aliments préférés !

#1 La betterave rouge : à préférer crue !

Tout comme ses cousines roses et jaunes, préférez les betteraves crues, elles garderont ainsi leur vitamine B9 et vitamine C.

Personnellement, je vous les conseille râpées avec de l’huile et du citron, ou en fines tranches marinées au vinaigre de cidre. Autre idée : la betterave se marie très bien avec le chou blanc pour un contraste de couleurs.

#2 Le brocoli : cru ou cuit à la vapeur

Privilégiez le brocoli cru, ou à la rigueur, légèrement cuit à la vapeur.

Il est vrai que quand on n’a pas l’habitude, il peut être un peu long à digérer. Mais trempez-le dans une sauce crème fraîche & ciboulette avec son ami le chou fleur et vous aurez un apéro sain et frais, ou alors en taboulé c’est très bon aussi ! Le brocoli renferme du glucosinolate qui lors de la digestion se transforme en composés actifs qui jouent un rôle dans la détoxification de l’organisme et la protection contre certains cancers.

#3. Les champignons : de préférence cuits !

Consommez les champignons cuits. Mêmes s’ils sont très bons frais, vous en tirerez bien plus de potassium si vous les faites cuire : que ce soit à la poêle, au barbecue ou au four. De plus, ils seront plus digestes cuits et leur saveur en sera décuplée.

#4. Les oignons : à préférer crus !

Qu’ils soient blanc, jaune ou rouges, les oignons sont en fait bien plus intéressants crus car ils conservent un taux d’allicine bien supérieur. (L’allicine, vous savez c’est la molécule que l’ail et les oignons utilisent pour se protéger des insectes et champignons – ce qui les rends antibactériens et antifongiques. Donc à conseiller contre les petits rhumes de l’hiver).


#5. Les poivrons : crus crus crus !

Les poivrons sont les champions de la vitamine C : ne vous en privez surtout pas en les faisant griller ou cuire, ça serait bien dommage.

Bien sûr, la perte de la vitamine C sera plus ou moins forte selon le temps de cuisson. N’ayez pas peur, ils ne perdront pas la totalité de leur vitamine C lors d’une cuisson rapide à la poêle ou au wok, par exemple. Tant qu’ils restent croquants, vous pourrez jouir de leurs bienfaits !

#6. Les épinards : cuits !

Consommez les épinards de préférence cuits : ils vous donneront leurs minéraux bien plus volontiers, mais attention, il en perdront aussi une partie si vous jetez l’eau de cuisson.

Vous pouvez récupérez le jus pour en faire une tarte salée ou une soupe. Évitez la cuisson à la vapeur, qui vous fera perdre ses précieux nutriments !

#7. Les tomates : cuites !

Oui oui, vous ne rêvez pas : les tomates sont meilleures cuites ! Et oui, c’est sous cette forme qu’elles vous donnent le plus de lycopène, leur antioxydant. Le concentré de tomate, par exemple, en est une source incroyablement riche.

Saviez-vous que l’avocat permet d’absorber encore mieux le lycopène ? Consommez donc vos tomates avec un peu d’avocat. 

#8. L’ail : cru !

La cuisson détruit l’enzyme qui permet la formation de l’allicine et des composés souffrés bénéfiques de l’ail (antibactériens, anticholesterol, anticancer….). L’ail se glisse partout, dans les salades, les sauces froides…

#9. Le chocolat : cru !

Sans torréfaction ni autres cuissons à haute température, le chocolat reste ce que l’on appelle un « aliment vivant ». 

 Ainsi, le chocolat « cru » est préparé à basse température (inférieure à 45°C) et ne subit pas de torréfaction.  Le chocolat cru conserve ses nutriments, flavonoides, polyphénols, vitamines, acides aminés, minéraux… La fève de cacao contient ainsi plus de 200 substances favorables à la santé. 

Le cacao cru est plus riche en antioxydants que le vin rouge ou le thé vert.

Il contient 7 fois plus d’antioxydants que le cacao torréfié. Plus cher mais meilleur !

#10. Les asperges: cuites !

L’asperge est un bourgeon, une pousse toute jeune qui sort de terre à peine. C’est alors qu’on la récolte. Elle est surtout riche en fibres, qui nécessitent une cuisson afin de les attendrir. Elles sont alors doucement bénéfiques : elles favorisent en douceur, le transit intestinal sans jamais irriter le tube digestif. Elles contribuent aussi à prolonger la satiété. Profitez-en, sans les faire cuire dans trop d’eau mais plutôt à la vapeur. Vous ne perdrez pas la vitamine B9 dont elle est très riche !

J’espère que cet article vous aura un peu aidé ; il faut varier la consommation des fruits et légumes crus et cuits et préférer les cuissons douces pour ne pas trop altérer l’aliment, quel qu’il soit.
Des bisous !!

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *