Comment bien ranger ses courses

Bien ranger ses courses est primordial si l’on veut éviter le gaspillage alimentaire mais aussi éviter les pertes de temps inutiles en cuisine. Un placard et un frigo bien rangé ça change la vie promis ! Et puis pour optimiser la conservation des aliments frais, un rangement selon les différentes zones de froid du réfrigérateur s’impose, question de santé tout de même.

Avant de ranger vos courses, triez frigo et placard

– La première chose à faire est de vider tous vos placards contenant des denrées alimentaires et de faire le tri. Je le fais régulièrement et je donne tout que je ne cuisinerai pas à mes parents, des amis, ma belle famille.

-Lorsque la date limite de consommation est dépassée depuis longtemps, pas la peine d’insister. Cependant, si votre produit comporte la mention « à consommer de préférence avant le », que cette date est à peine dépassée, et que ce produit a l’air tout à fait normal, pourquoi vous en priver ? Il vous suffit de le consommer rapidement.

Ranger ses courses à la bonne place

Il est important de connaître les températures pour organiser votre frigo et savoir où stocker les produits pour qu’ils gardent leur fraîcheur.

Dans le réfrigérateur (zone froide – en haut)
– viandes crues, volailles et poissons crus, crustacés, charcuterie, fruits de mer
– laitages entamés,  fromages frais et au lait cru
– produits en décongélation
– jus de fruits frais
– plats cuisinés

Dans le réfrigérateur (zone fraiche – au milieu)
– viandes et poissons cuits
– laitages non entamés (fromages durs ou demi-ferme, yaourts, crème fraîche)
– fruits et légumes cuits
– pâtisseries
– sauces maison.

Dans le réfrigérateur, ( dans la partie la moins froide – la porte)
– beurre
– œufs
– condiments (cornichons…)
-sauces en pot (mayonnaise, ketchup, moutarde…)
-boissons (eau, jus de fruits, lait)

Bien entendu on dégaine le rouleau de papier aluminium ou le film transparent pour recouvrir les plats ouverts, il faut protège l’aliment du dessèchement qui conservera ainsi plus longtemps sa saveur, sa consistance…

Dans le bac à légumes
– fruits et légumes frais : épinards, betterave, chou, artichaut, champignon, carotte, brocolit, navet, panais, salade, céléri, pomme, poire, mirabelle, raison… Les champignons se conservent dans un sac en papier ou dans du papier absorbant. Quant à la salade, si vous souhaitez la conserver plus longtemps il faut qu’elle soit lavée et essorée puis placée dans un récipient. Enlever les feuilles un peu flétries pour éviter qu’elles ne déteignent sur les autres. Pour les légumes racines enlevez les fanes car elles consomment les nutriments présent dans la racine (et ça prend moins de place!). Quant aux herbes fraiches, enveloppez les dans un torchon et dans une boite hermétique pour éviter qu’elles ne s’abiment
– fromages en cours d’affinage, que l’on laisse dans le papier du fromager ou enveloppés dans du papier sulfurisé.

N’oubliez pas d’enlever les éventuels sachets en plastique, qui provoquent condensation et humidité.  

A température ambiante

– Les fruits et légumes comme le citron, l’orange, la courge, le potiron, le poireau, le kiwi, la tomate, l’avocat, l’ananas, la mangue, la banane, le melon, la figue …
Dans la corbeille à fruits, il vaut mieux ne pas les entasser, mais laisser un peu d’espace. Certains fruits, comme les bananes ou les pommes, produisent de l’éthylène, qui active la maturation des autres fruits. Il y a un effet auto-accélérateur !

A température ambiante et à l’abri de la lumière et de l’humidité

– La patate douce, la pomme de terre, ail/oignon/échalote, légumes secs. Des emballages bien fermés dans un placard à l’abri de l’humidité, c’est suffisant pour les pâtes, le riz etc. Cependant, si vous êtes victimes de petites bêtes indélicates comme les mites alimentaires, mieux vaut préférer les bocaux. En plus c’est plus joli !

Bon clairement, pas de panique non plus, si vous ne conservez pas ses aliments au bon endroit, ce n’est pas grave. Ce n’est pas recommandé car le produit (salade, fromage, dessert lacté…) peut voir ses qualités nutritionnelles altérées. En revanche, on ne transige pas pour la viande crue : la placer dans le bac à légumes, par exemple, augmente le risque de développement bactérien et nécessite une cuisson indispensable et une consommation rapide (maximum 24 heures).

A NE JAMAIS METTRE AU FRIGO !

– Tomates, avocats, pomme de terre, patate douce, melon, pastèque, abricot, pêche, nectarine, ananas, banane, fraise, chocolat, confiture, ail et oignon.
Le froid les fait ramollir, les rend farineux et tue leur goût !
Si vous mettez des pommes de terre au frigo, l’amidon se convertit en sucre. La patate est donc plus sucrée, et elle a moins de texture.

Quelques conseils toujours utiles

  • On retire les es cartons d’emballage des produits comme les yaourts ou les packs de boisson pour limiter toute contamination extérieure dans son frigo,les produits ont été au contact d’une foule de mains et sont passés sur le tapis roulant comme des milliers d’autres articles.
  • Dissociez toujours les aliments crus  des aliments cuits, et emballez-les séparément
  • Placez en avant les produits avec une date limite de consommation proche, de sorte pour les consommer en priorité
  • Recouvrez les aliments pour que les bactéries ne se propagent pas dans votre frigo et que la nourriture ne sèche pas, avec son lot de mauvaises odeurs, on le sens vite quand le fromage est mal refermé hein, (film alimentaire, papier aluminium ou mieux encore dans des tupperwares
  • Évitez de mettre des aliments chauds dans le frigo. Je me suis longtemps demandée pourquoi, et bien cela favorise la croissance des bactéries mais surtout cela vous fait consommer énormément d’énergie. La nourriture chaude va en effet élever la température de votre frigo et il devra alors carburer pour retrouver sa température idéale.
  • Nettoyez son réfrigérateur 1 fois / mois minimum, à l’eau tiède vinaigrée ou à l’eau savonneuse.

Consommer mieux

1/4 de la nourriture que nus achetons part à la poubelle … triste constat, vous ne trouvez pas ? Voici quelques idées pour éviter le gaspillage.

– Cuisiner le surplus. Il arrive qu’on ait cédé sur une super promotion ou qu’on ait fait les courses le ventre vide et qu’on se retrouve avec des courses pour une famille nombreuse alors qu’on est que 2 à la maison. Mais il existe tout un tas de recette zéro gâchis.
Par exemple si vous avez acheté trop de pommes, vous pouvez en faire de la compote. Trop d’avocats qui commencent à murir ? Du guacamole ! Impossible de manger toute la viande et le poisson avant la date de péremption ? Les légumes qui commencent à s’abimer ? Et pourquoi pas faire une soupe. Cuisiner les le jour de l’achat et hop au congélateur !

– Manger les aliments les plus fragiles en priorité. On consomme certains aliments en priorité pour éviter de les perdre, à savoir la viande, charcuterie, volaille ou poisson frais, les fruits et légumes les moins résistants comme le poireau, les champignons, les légumes à feuilles…, les fromages frais ou encore les plats du traiteur.

– On réutilise les restes. En plus ce sont souvent les meilleurs repas je trouve ! On fait un tour du frigo et des placards, et on se cale des repas « restes », mieux vaut manger plutôt que jeter !

– Garder toujours un peu de place dans votre congélateur pour accueillir les parts en trop. En plus les jours de flemme vous serez bien contente d’avoir un bon petit plat tout prêt à réchauffer !

Et chez vous ? Ça se passe comment dans votre frigo ? Une astuce à partager ?

Partager:

1 Commentaire

  1. dynamichealthy
    6 février 2019 / 13 h 29 min

    article très utile merci beaucoup !
    j’ai pour habitudes de mettre bananes et tomates au frigo pour qu’elles ne mûrissent pas trop vite, mais peut être que ça ne sert à rien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *