6   501
15   936
41   1097
26   831
11   1042
25   1280
145   797
15   772
11   545
8   473
23   989
39   954
6   305
11   362
35   1035
19   529
7   516
23   819
16   825
3   579

Acheter et cuisiner local

 

Faire les marchés, ça se place assez haut sur ma liste de priorités en été. J’adore ça et c’est en totale adéquation avec mon « régime alimentaire » sain et équilibré. Les marchés ne sont pas seulement un bon endroit pour trouver de l’inspiration pour votre cuisine, c’est aussi une petite lueur de rappel de tous les beaux trésors que la terre nous offre. C’est toujours un moment super agréable pour moi, j’aime papoter avec les gens, découvrir de nouvelles saveurs, en apprendre un peu plus sur leur vie et leur métier etc. A Paris il y en as beaucoup.
Et ce n’est pas le privilège de ceux qui se lèvent tôt ! Certains étals sont en effet ouverts l’après-midi, voire toute la journée. On y trouve un large choix de produits frais et biologiques, par exemple au célèbre marché des Batignolles ou encore à celui de Raspail. Primeurs, bouchers, boulangers, et même des fleuristes… À vos paniers !

Vraiment j’adore me réveiller, sauter dans un truc confortable et filer au marché. Il est plus facile que ce que certaines personnes peuvent penser, d’incorporer des fruits et légumes locaux dans son alimentation. De faire des achats locaux et raisonner, puis de transformer ces petits achats en une nourriture délicieuse et saine. Et oui, vous vous doutez bien que la plupart des photos publiées sur mon compte Instagram utilisent des produits achetés en magasin bio ou au marché, et non des produits sous-vides fades, insipides et pleins de mauvaises choses. Je vous assure que cela ne reviens pas plus cher !

LES ACHATS

Commencez petit, et commencez raisonnable. Achetez ne serais-ce qu’une fois dans le mois sur un marché. J’essaie d’apporter mes propres tot-bag (j’essaie de faire un effort pour réduire mon utilisation de sacs plastiques) pour faire mes courses. Au final, le marché est aussi un endroit top pour commencer à vivre un peu plus éco-friendly. Même au marché, j’essaie toujours d’acheter 100% bio. En général, je part avec une liste en tête, mais je fais toujours le tour de chaque marchand pour voir un peu ce que chacun vend, une fois mon tour fait j’achète !

Quelques conseils :

Apportez des sacs fourre-tout – plus que ce dont vous avez besoin!
Assurez-vous d’acheter bio si possible, c’est mieux 🙂
N’achetez pas plus que ce que vous pouvez consommez dans les quelques jours.  il est facile de se sentir excitée à l’idée d’acheter ça ça et ça, mais on déchante vite quand on se rend compte que les légumes ont moisis et qu’il faut les jeter.
Trouvez votre marché local en utilisant Google – il y a beaucoup de sites super. Vous pouvez par exemple rejoindre un réseau associatif, les Amap (Associations pour le maintien de l’agriculture paysanne) figurent parmi les pionniers des circuits courts militants. Il en existe aujourd’hui 2 400 environ qui ravitaillent 50 000 familles. Le principe : des consommateurs regroupés s’engagent à acheter la production d’une exploitation agricole, le prix et les échéances de paiement étant fixés d’un commun accord. Les produits (fruits et légumes le plus souvent bio, fromage, viande, confitures…) sont livrés chaque semaine dans un endroit fixe, les « amapiens » prenant en charge leur distribution.
 La Ruche qui dit oui ! un système à mi-chemin du réseau social et de la vente groupée, créé en 2011n qui réunit déjà 700 « ruches ». Les ventes ont lieu une fois par semaine sur Internet et la distribution se déroule à la ruche, un jour donné.
De son côté, Chapeau de paille regroupe des producteurs de fleurs, de fruits et de légumes qui ouvrent leurs potagers et leurs vergers aux consommateurs pour la cueillette. Il existe 29 sites dix en Ile-de-France et dix-neuf en province…

Rentre chez toi et fais preuve de créativité! Il est préférable d’utiliser le produit lorsqu’il bien frais – alors faites un petit-déjeuner, un déjeuner ou un dîner avec vos trésors ramenés du marché !

EN CUISINE 

Quand je rentre du marché j’adore passer directement en cuisine. Un exemple tout bête, à mon dernier passage j’ai acheté du brocolis, hop un peu d’huile de coco, du sel, du poivre, de l’ail et je les ai rôtis au four pour le déjeuner. C’était frais, léger et super bon.  Vous pouvez changer de légumes chaque semaine, en fonction de ce que votre marché propose lors de votre passage.  Pour celles qui n’aiment pas cuisiner, pas besoin d’y passer des heures ! La façon la plus simple et rapide d’intégrer des fruits et légumes frais au menu de tous les jours est de les déguster crus, d’inscrire systématiquement une crudité au menu. C’est un peu plus facile en été qu’en hiver car l’offre en produits consommables crus est plus importante (tomate, concombre, melon, courgette, poivron, etc., et tous les fruits). De plus, lorsqu’il fait chaud, notre goût est plus naturellement porté vers la crudité. Quelques gestes simples, des aromates bien choisis, et le tour est joué !
Seul le lavage et un éventuel épluchage restent incontournables.

Des idées :

En un claquement de doigts, préparez des entrées simples et goûteuses comme une salade de betterave aux noisettes, des courgettes tapées citron/coriandre, un tartare mangue/avocat, un carpaccio tomates/fraises…
Pour un déjeuner sur le pouce ou un pique nique, vous pouvez réalisez des sandwichs ou des salades composées; par exemple une salade de feuilles d’épinards, tomates confites. Pensez à intégrer des fruits dans vos salades. Parmi les plus faciles à marier : la pomme, la poire, le raisin, la mangue, l’ananas, la figue fraîche, l’abricot, la pêche, le kiwi, la pastèque,
Pour les soirs vous pouvez vous faire un bon plateau télé gourmand avec des dis de légumes, des tartines de céleri…

Pour les plus paresseux, il existe d’autres bons plans.  A Paris et en petite couronne, le site Lespetitescasseroles.fr propose des cartes-dîners permettant de commander de bons petits plats mitonnés avec des produits frais, livrés deux fois par semaine (à partir de 8,50 euros le repas). Même principe de menus qui changent au gré des saisons et des humeurs en Loire-Atlantique avec Les-petits-plats-maison.fr, et dans le Morbihan avec Au-poelon-gourmand.fr. Pour ceux qui voudraient mettre la main à la pâte, Cookangels.com livre tous les ingrédients pour réaliser un repas complet, recette de chef étoilé incluse (17 euros par personne sur la base de deux personnes).

Selon moi, acheter en circuit court c’est une façon de redécouvrir les saveurs de sa région, de réagir un peu face à la banalisation des produits et finalement de se réapproprier son alimentation. Et vous ?

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *