Votre corps n’est pas un indicateur de votre style de vie

Même si j’ai l’impression d’avoir mené une vie saine une bonne partie de mon existence, dans le grand ordre des choses, cela fait seulement un peu plus de trois ans que je me suis vraiment lancé dans ce processus sport/bonne alimentation. Pendant longtemps, j’avais l’impression que manger des aliments entiers, riches en nutriments, rester active et éviter les mauvais choix alimentaires me donnerait le corps dont j’ai toujours rêvé. Je pensais que prendre les meilleures décisions pour mon corps se traduirait par une ‘apparence extérieure parfaite. Et tandis que je maintiens ce style de vie ce n’est que récemment que j’ai finalement accepté mon corps tel qu’il était.. N’atteignant pas la shape sont je rêve depuis des années. Je suis finalement en paix avec le fait que, peu importe la richesse de mon régime, peu importe l’intensité que je fournis dans mes séances d’entraînement, mon corps n’est pas un reflet de ces choses. Je suis sure de ne pas être seule dans ce cas. On as parfois un corps qui ne reflète pas forcément son style de vie, et oui on peut faire du sport et avoir de la cellulite, des bourrelets etc n’est-ce pas ?

J’ai passé du temps à dépecer mon corps uniquement parce que je ne croyais pas que cela correspondait au dévouement que j’ai exercé dans mes choix de style de vie. Combien de fois je me disais, non mais attend tout ça pour ça, pourquoi ça ne fonctionne pas sur moi ?

Mes problèmes ont toujours porté sur mon ventre. Même dans la petite enfance, j’ai toujours eu de la brioche. Je n’ai jamais été mince ou tonique à cet endroit, et cela m’a toujours mis très très mal à l’aise. Je pensais que quand je commençais à “suivre un régime” que je trouverais une solution à ce problème. Eh bien, le poids s’est évaporé oui mais mon ventre n’a jamais fondu. Je n’ai jamais non plus eu un fessier très rebondi.Je me suis tuée des heures à la salle, utilisant ce style de vie pour essayer d’atteindre le corps de mes rêves, à savoir un ventre plat et un gros cul (pour faire simple). Et alors l’été, la cata. J’étais plus concentré sur ce à quoi mon corps ressemble et en toute honnêteté c’était rempli d’autocritique et de déception générale. Je vivais dans un nuage d’ignorance. Je croyais que je pouvais contrôler la composition de mon corps. J’ai cru par ignorance que si je menais le mode de vie le plus sain possible, cela se verrait forcément par la biais de mon ventre et de mon fessier. Le pire dans tout ça, je me demandais ce qu’on allais penser de mois en maillot. Mes amis qui me voient aller chaque jour à la salle, et éviter les produits industriels, ne vont-ils pas se demander quel est le problème ? Ils vont se demander pourquoi je fait tant d’effort pour ressembler à ça…. C’était il y a 3 ans…

J’ai un style de vie vraiment sain. C’est la vie que je mène maintenant. Je remplis mon régime d’aliments sains et frais et je mange de façon intuitive, je vais à la salle 5 jours sur 7, j’y vais même lorsque je suis en vacances. Mais à présent je le fais pour me sentir bien. J’adore manger des aliments sains. J’aime les séances d’entraînement que je fais, j’aime me réveiller et écouter mon corps quand il dit qu’il n’as pas envie de faire ça mais plutôt ça à la place. J’adore savoir que les choix que je vais faire vont m’accompagner dans ma vieillesse. J’aime répondre aux besoins et aux désirs de mon corps et à mes envies. Je le fais pour ma santé, pas pour mon physique. Même si voir les progrès est toujours gratifiant, ce n’est plus mon but premier. Mon premier but est de faire un truc qui me rend heureuse, et je suis heureuse en vivant comme ça.

Personne ne peut voir comment vous vous sentez en regardant simplement votre corps. Votre corps n’est pas un indicateur de votre caractère, de votre dévouement ou de votre style de vie. Je trouve que lorsque je suis obnubilée par l’apparence que peux avoir mon corps, je perds de vue pourquoi j’ai choisi avec ce style de vie.

Donc je n’ai peut-être pas le corps dont j’ai toujours rêvé. Mes amis aiment et ma famille aiment passer du temps avec MOI, la personne à l’intérieur de mon corps, pas avec mon corps. Je ne les regardent pas dans les moindres détails avec des jumelles pour voir ce qui cloche, alors pourquoi j’étais convaincu qu’il le ferait pour moi il y a quelques années ? C’est tellement stupide en y repensant !

J’ai perdu trop de temps à être paranoïaque. Un corps est un corps merde. Je comprends maintenant la valeur d’un corps, peu importe à quoi il ressemble tant qu’il est en bonne santé. Embrassez votre apparence extérieure; tout le monde se soucie seulement de ce qu’il y a dedans de toute façon.
Des bisous !

Partager:

2 Commentaires

  1. Marine
    1 juillet 2018 / 21 h 50 min

    Sincèrement merci pour cet article !
    Je me retrouve malheureusement tellement dans la première partie .. 🙁 apprendre à accepter ses défauts et le petit bidou en bas du ventre malgré un mode de vie « Healthy ».
    <3

  2. Giulia
    2 juillet 2018 / 12 h 29 min

    Coucou Florie!

    Très bel article. Je suis un peu dans ton cas, j’ai grandi dans une “biosphère” comme j’aime bien le dire pour rigoler, avec des parents obsédés (vraiment trop pour le coup) par la santé, l’alimentation biologique, l’écologie, etc. Aujourd’hui je continue dans cette voie de façon plus souple et selon mes propres règles, mais ça ne m’empêche pas de me demander pourquoi je ne suis toujours pas bien dans ce corps, malgré ça et Le sport. J’ai un corps tonique dans l’ensemble, mais comme toi je suis concentrée sur ce petit bout de ventre qui m’a longtemps gâché la vie. Il y a peu de temps je te demandais d’ailleurs des conseils pour en venir à bout haha
    En tout cas tu as raison: avec le recul on est bel est bien les seules à voir ces détails là, pendant que les gens qui nous aiment voient en nous 1000 choses dont on ignore souvent l’existence! Alors c’est dommage, moi en tout cas j’essaie un peu plus chaque jour de croire les gens et de leur faire confiance pour me voir à travers leurs yeux 🙂
    Je t’embrasse Florie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *