Les produits laitiers ne sont pas nos amis pour la vie

dangers produits laitiers

Il y a un bon moment que je n’ai pas touché à un produit laitier, et je ne me suis jamais sentie aussi bien. Les troubles de la digestion, les ballonnements, les sentiments d’inconfort après un repas, c’est bel et bien terminé. Si vous avez déjà ressenti l’un de ces trouble, ce post pourrait vous intéresser.

Je vais axer cet article autour des aspects santé et non ethique, même s’ils sont importants ce n’était pas ce côté là qui a joué le plus grand rôle dans ma décision de les stopper totalement.
Pendant des années, j’ai eu des soucis de digestion et de ballonnements (même si j’en ai encore du fait d’une alimentation riche en soja, en fibres et en légumineuses c’était bien plus relou!). Après pas mal de lectures, j’ai découvert que la solution était surement d’arrêter les produits laitiers. Mais plus facile à dire qu’à faire. « Je n’e pourrai jamais abandonner le fromage » c’était ce que je disais toujours. « Je ne pourrai jamais devenir végétalienne, car je ne pourrai pas me passer de fromage », et j’avoue qu’au départ quand j’ai totalement stoppé la viande, j’ai remplacé pas mal de fois la viande par des produits laitiers, enfin par du fromage. Pour ma défense, le fromage est addictif. Cette addiction s’explique par la présence de caséine, une protéine présente dans tous les produits laitiers. En effet, au cours de la digestion, la dégradation de la caséine libérerait de la casomorphine, qui activerait les récepteurs du cerveau liés à la dépendance. D’où cette sensation de béate plénitude qui survient après un festin de fromages – et de manque intense lorsque cette denrée se raréfie.
Il y a eu une étude sur le sujet, que je vous glisse ICI

Mais pourquoi donc les produits laitiers provoquent t’il des ballonnements?L’intolérance au lactose est l’une des allergies les plus courantes à l’heure actuelle. Le lactose, le sucre que l’on trouve dans le lait et les produits laitiers, est un sucre que le corps est incapable de décomposer seul. Pour pouvoir le métaboliser, notre organisme doit produire une enzyme, la lactase, qui sert en gros à découper le lactose en deux afin de permettre son assimilation. Or la majorité des adultes cessent de fabriquer cette enzyme, et se retrouvent de ce fait intolérants. Chez tous les mammifères terrestres, la production de lactase cesse presque complètement après le sevrage. Donc génétiquement, , l’être humain n’est pas programmé pour boire du lait à l’âge adulte et encore moins le lait d’une autre espèce. Du coup le lactose non digéré passe par le colon,et est transformé par la flore microbienne colique en acide lactique, ce qui provoque des gazs.

dangers produits laitiersdangers produits laitiersdangers produits laitiers

En m’intéressant d’un peu plus près aux produits laitiers, j’ai appris pas mal de choses assez terrifiantes.

– Antibiotiques : Les vaches à lait sont des vaches malades, une vache normale vit 25 à 30 ans, et une vache laitière environ 7 ans, elles sont usées jusqu’à la corde, pardonnez moi l’expression, elles sont sujettes à de nombreuses infestions et on recourt à des antibiotiques. Le taux d’antibiotique dans le lait est à présent 100 fois plus élevé qu’il a 25 ans. Dans le lait il y aussi des facteurs de croissance, mais ça on nous le cache. Aujourd’hui, les vaches ne sont de plus  nourries avec des aliments naturels tel que du fourrage, mais avec des aliments trafiqués, bourrés d’additifs afin de stimuler la lactation avec une bonne dose systématique d’antibiotiques et de vaccins afin d’augmenter au maximum les profits. De plus, des œstrogènes (hormones sexuelles féminines) sont retrouvés en grande quantité dans le lait de vache.

Cancers : Dans le lait de vache se trouve une hormone de croissance que l’on appelle IGF-1. L’IGF-1 est une protéine qui stimule la croissance de toutes les cellules de l’organisme. Plusieurs études dont celle-ci ont prouvé scientifiquement qu’un excès de IGF-1 serait problématique. Le lait, malgré ce que l’on pourrait lire, entendre, augmente le taux d’IGF-1 dans le sang. Cette augmentation est étroitement liée à l’apparition du cancer du sein et de la prostate selon cette étude.
Alors comment ne pas s’étonner de l’augmentation du risque de cancers hormono-dépendants (cancers du sein et de la prostate…) avec un lait actuel qui renferme des concentrations si élevées d’œstrogènes et de progestérone !

dangers produits laitiers

Diabète. Pendant quatorze ans, les Dr Guy Fagherazzi et Françoise Clavel-Chapelon (chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)) ont étudié et analysé l’alimentation de 66 000 femmes. Au cours de cette étude, 1 372 femmes ont développé un diabète de type 2. Les chercheurs ont ainsi constaté que 25% des femmes qui avaient une alimentation riche en viandes, en fromages et en produits laitiers, soit un régime alimentaire très acidifiant, avaient un risque augmenté de 56% de développer un diabète alors que les femmes ayant suivi un régime alimentaire alcalinisant développaient un risque accru de 25%.

Ostéoporose. Ni le calcium, ni les laitages ne sont la solution contre l’ostéoporose. Les pays qui consomment le plus de calcium ont les taux de fractures les plus élevés, Des études épidémiologiques comme celle-ci ont d’abord souligné que les Occidentaux avaient plus de fractures que les Asiatiques, dont les apports calciques sont pourtant moindres. Enfin il faut savoir que le calcium des fruits, légumes, légumineuses, oléagineux est absorbé à 60% alors que le calcium laitier est seulement absorbé à 30-40% !

dangers produits laitiers

Acidité corporelle. Si votre alimentation contient une grande partie d’aliments acidifiants que sont: sucre, viandes, produits laitiers … , l’organisme devra apporter des nutriments dont leur but sera de tamponner l’acidité pour rétablir l’équilibre. Pour ce faire, le corps va se servir dans les os qui ces derniers contiennent des citrates et des bicarbonates. Le problème est qu’en puisant dans les os, la théorie serait que la densité osseuse pourrait diminuer et à long terme provoquer ce que l’on appelle l’ostéoporose.

dangers produits laitiers

Depuis enfant, on nous bassine que le lait est bon pour nous. Merci maman qui m’a transmis cela, mais le lait depuis enfant me « dégoute ». Mais je me rappelle qu’à l’école, pour le gouter on nous distribuait des briques de lait au chocolat. Et tout le monde à part moi réclamait sa brique de lait. Combien de mes copains-copines dès qu’il buvait un bol de lait s’amusait pour se créer une moustache de lait au dessus de la lèvre (et moi je tournais la tête pour éviter de me vomir dessus haha!). Donc pour le coup, cela m’a bien aidé ! Je ne juge personne sur le fait de consommer des produits laitiers, c’est l’industrie qui est derrière qui m’agace ! On l’annonce comme un produit sain avec que c’est une bombe à retardement. Le but de cet article encore une fois n’est pas de vous faire sentir mal si vous en consommez (il m’arrive encore de craquer de temps en temps pour une boule de mozzarella ou un peu de fêta dans une salade) mais je connais tellement de personnes qui souffrent de problème de peau, de maux de ventre ou autre et qui pourrait régler tout leur problème si on leur disait la vérité. Ce monde tourne autour de l’argent on le sait, mais en gros le fait de boire du lait et de manger des produits laitiers nous rend malade, mais derrière l’industrie pharmaceutique prend le relai avec plaisir ! Tout comme pour la viande, ou les produits industriels, c’est ce qu’on appelle l’échange de malades ! Si on nous disait à tous ce qui est réellement bon pour nous et qu’on vivait en bonne santé sans un souci jusqu’à notre mort, comment les aider à se remplir les poches ?

dangers produits laitiers

Il existe de nombreuses options basées sur les plantes pour remplacer le lait ordinaire, comme le lait d’amande, le lait d’épeautre, le lait d’avoine, le lait de riz et mes préférés, le lait de coco, le lait d’amande et le lait de soja. Pour le fromage aussi il existe des alternatives sans lactose ou vegan .

dangers produits laitiers dangers produits laitiers

Je vous dévoilerai dans un prochain post les bénéfices qu’un arrêt des produits laitiers pourra apporter à votre peau.

Si le sujet vous intéresse je ne saurai que vous suggérez de lire ces deux bouquins ; Lait, mensonges et propagande et Vache à lait.

Faites-moi savoir si vous mangez des produits laitiers et pourquoi / pourquoi pas, et n’hésitez pas à me demander quoi que ce soit dans les commentaires!
Des bisous !

dangers produits laitiers dangers produits laitiers dangers produits laitiers dangers produits laitiers dangers produits laitiers dangers produits laitiers dangers produits laitiers dangers produits laitiers dangers produits laitiers dangers produits laitiers

Partager:

14 Commentaires

  1. Jaussent
    20 février 2018 / 20 h 54 min

    Un article super interessant comme tous tes articles. Je suis entrain de me remettre en question sur mon alimentation j’ai arreté le lait mais remplace mes yaourt par du lait de brebis et pour les fromages pareil car j’ai du mal encore avec le soja.

    C’est fou comme on se rend compte que l’alimentation est importante.

    Passes une belle fin de journée

    • 21 février 2018 / 17 h 05 min

      Si tu n’aime pas le soja ne te force pas ma belle, l’idéal c’est de faire à son rythme et de ne pas tout couper si on aime ça. Il existe des yaourts au lait de coco tu devrais essayer ! Bisous

  2. 21 février 2018 / 4 h 45 min

    WOW, à chaque fois que je lis un article sur le sujet, ça me fait froid dans le dos.

  3. Sandrine
    21 février 2018 / 11 h 07 min

    Ahaha ton histoire de brique de lait à l’école m’a rappelée des souvenirs ! Ma mère avait dû faire un courrier à la directrice pour me dispenser de lait (moi c’était fin des années 70). Rien que l’odeur me donne des nausées. Par contre le fromage, mama mia. Même si je n’en mange pas beaucoup et que je ne mange plus de produits au lait de vache, je ne peux pas (encore) me dire que je ne mangerai plus une bonne tranche de brebis. Même si je sais que ce n’est pas l’idéal pour la santé… Comme j’aime bien prendre un yaourt de temps en temps j’ai transitionné sur le Coco Start Naturel de chez Abbot Kinneys, à base de 99% de lait de coco (et sans soja). Tu dois sans doute connaitre.

    • 21 février 2018 / 17 h 08 min

      Oh le fromage, je te jure que je ne mangeais QUE ça avant, genre j’enfilais vite mon assiette pour passer au pain/fromage après, et maintenant ça ne me manque pas du tout. C’est fou comme le corps, les gouts et les habitudes changent ! Et noooon je ne connais pas, je file voir ou je peux ne trouver !

  4. Manon
    21 février 2018 / 18 h 33 min

    Alors, je suis au courant depuis quelque temps maintenant pour le lait de vache, et j’en consomme TOUS les jours, tous les matins (merci maman) , et j’ai tout essayé, lait de soja, lait d’amande, etc mais rien n’y fait ca passe pas! 🙁
    Ca passe dans les smoothies, la pâte a crêpe, gâteau mais alors le matin par exemple avec des céréales dedans j’y arrive pas. Je suis dégoûtée, j’ai tellement envie d’arrêter les produits laitiers. De même pour le yaourt au soja… euh non merci lol. Je vais essayer les yaourts aux lait de coco, mais pas évident d’en trouver par chez moi.

    En tout cas encore un super article comme d’habitude ! Merci Florie de nous faire prendre conscience des choses et de ce monde qui ne tourne qu’autour de l’argent..

    xx

    • 21 février 2018 / 21 h 17 min

      Il n’y en a pas un seul que tu aime ? Lait de coco, lait d’avoine, lait d’épeautre, lait de noisette … Il y en a tellement !!!!

      • Manon
        22 février 2018 / 18 h 00 min

        Promis je vais tous les essayer !

  5. benechat
    24 février 2018 / 20 h 11 min

    Article vraiment complet, ça fait plaisir à lire. Je m’avoue complétement addict au fromage et surtout au yaourt, j’en ai un peu honte, pour l’instant je me sens pas capable d’arrêter, mais je prend des alternatives soja aussi à côté, pour éviter de trop en manger. C’est déjà un petit pas!
    Merci en tous cas pour tout ces renseignements

    • 25 février 2018 / 18 h 11 min

      N’ai pas honte ma belle, j’était fromage-addict mais un truc de fou furieux haha !

  6. f.kere
    27 février 2018 / 7 h 28 min

    bonjour

    est ce le résultat de vos études? vous ne citez pas de sources?
    merci

  7. Manon
    27 février 2018 / 10 h 50 min

    article constructif bien que qqls fautes. Par exemple : “L’intolérance au lactose est l’une des allergies les plus courantes à l’heure actuelle”. Une intolérance n’est pas une allergie. Mais bcp de gens ne font pas la distinction entre les deux phénomènes (allergie, il y a réaction des IgE alors que intolérance, il n’y en a pas … ).
    continue le blog, il est vrmt top et j’adore tes recettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *