Le reverse dieting

Après une sèche ou une trop longue période de privation, on ne perd plus de poids alors même qu’on est affamé, notre métabolisme tourne au ralenti, vous êtes crevée… bref c’est la merdasse.

Les conséquences d’une diète trop basse en calories :
Vous ne perdez plus de masse grasse, il arrive même souvent le cas contraire, vous en prenez alors que vous consommez très peu de calories car votre corps se bat contre vous. Votre métabolisme s’adapte (ce corps formidable machine), votre métabolisme ralenti, votre corps fait des économies d’énergie. Outre le fait que vous ne perdiez plus de poids, vous avez d’autres impacts sur la santé : système immunitaire affaibli, système digestif ralenti, frilosité, fatigue excessive, perte de cheveux, dérèglement hormonaux etc
Et oui, plus notre métabolisme est important, plus nous brûlons de l’énergie et donc plus nous brûlons nos réserves graisseuses, plus on a chaud, plus nos humeurs seront positives, plus notre libido sera importante : c’est globalement notre corps qui fonctionne mieux.

Mangez plus alors ?
C’est bien sympa d’entendre de partout « tu ne manges pas assez de calories il faut que tu manges plus », oui oui mais si vous passer de 1200 à 2500 calories en 24h, c’est sur que vous allez gonfler d’un seul coup. Le piège serait de reprendre beaucoup trop de gras.
Et c’est là que la Reverse Dieting entre en jeu. L’objectif est de relancer votre métabolisme en ré-augmenter de manière progressive vos calories sans prendre de poids.

 

Je vais donc vous expliquer comment faire ;

Les étapes
1- Calculer ses nouvelles calories de maintien.Vous devez savoir à peu près quelles calories vous souhaiteriez atteindre. Vous pouvez pour vous donner un ordre d’idée calculer vosdépenses énergétiques journalières (DEJ) par exemple ICI 

2- Définir votre rythme d’augmentation. Le poids que vous allez reprendre sera bien évidemment proportionnel à la vitesse ou vous allez augmenter vos calories (pas de panique si au début vous en reprenez tout de même un peu hein c’est normal). Plus vous irez lentement, plus vous limiterez la reprise de gras. Vous pouvez augmenter de 100, , de 200 ou 250.  Personnellement j’ai augmenté de 200 calories.
Donc si vous mangiez environ 1400 calories par jour, vous allez devoir mangez à présent 1600 calories/jour.

Quel cas ? Calories à rajouter
Rythme lent et/ou pour celles qui ont un petit gabarit 100 à 150 kcal
Rythme moyen 150 à 250 kcal
Rythme rapide 250 à 500 kcal


3- Augmenter de nouveau une fois que votre poids stagne.
En général sous 1 à 3 semaine, vous allez voir que vous stagner, que vous de prenez plus de poids, c’est le moment d’augmenter de nouveau, du même nombre de calories.
Un petit rappel tout de même on ne se rajoute pas des calories de conneries, on se concentre sur les bons glucides et les bons lipides.

4- Il faudra vous peser chaque semaine, toujours dans les mêmes conditions. Si au bout d’une semaine votre poids n’a pas bougé, vous ré-augmenter. Si vous avez pris un peu de poids attendez une semaine de plus et si au bout de cette semaine vous n’avez pas bougé, il est temps d’augmenter. Et ça jusqu’à votre objectif de maintenance.

5- Une fois que vous aurez atteint votre DEJ, vous pouvez stabiliser ce poids, et repartir sur des bases saines.  C’est la maintenance. Si vous souhaitez de nouveau perdre du poids plus tard ce sera plus simple, vous partez d’un nombre de calories plus important, vous pourrez baisser de nouveau ce chiffre de 200 calories environ, et à l’inverse si vous souhaitez continuer d’en prendre, dans le cadre d’une prise de masse par exemple, vous pourrez de nouveau l’augmenter en suivant ce procédé.
Généralement ce procédé dure de 1 à 3 mois.

Exemple sur 8 semaines.

Le reverse dieting permet d’augmenter vos apports doucement pour revenir à une maintenance correcte.  l’augmentation très lente permet au métabolisme de se réguler à la hausse sans provoquer un écart trop important entre le nombre de calories absorbées et votre métabolisme : et donc d’éviter une prise de gras trop importante ! Vous laissez en quelques sortes le temps à votre métabolisme de “rattraper” le nombre de calories consommées.

Je trouve ça très bien, car ensuite vous allez enfin pouvoir maintenir votre poids en mangeant plus ! C’est comme ça que je suis passée de 1600/1700 calories en sèche à 2500 maintenant !

Si vous avez des questions n’hésitez pas !

Partager:

4 Commentaires

  1. Ze Brune Patate
    9 janvier 2019 / 9 h 11 min

    Excellent article ! Mais j’ai une petite question : est-ce que le fait de prendre des antidépresseurs (j’ai souffert de TCA pendant plus de dix ans) pourrait dérégler le métabolisme ?

    • 9 janvier 2019 / 14 h 26 min

      Alors je viens un peu de fouiner sur internet et à priori non pas les antidépresseur mais les neuroleptiques oui !
      “La plupart de ces médicaments ne vont pas modifier le métabolisme et n’auront donc généralement que peu d’impact sur la prise de poids. Pourtant, de nombreux patients s’en plaignent. En s’intéressant de plus près à leur traitement, on découvre souvent qu’ils prennent non pas des antidépresseurs mais des neuroleptiques, des médicaments utilisés pour traiter les psychoses et dont les effets sur le poids sont connus.”

  2. Amandine
    9 janvier 2019 / 14 h 18 min

    Merci beaucoup pour cet article génial !!!!
    J’ai installé My Fitness Pal pour voir si je mangeais assez, et clairement absolument pas …

    Je vais essayer ta méthode 🙂

  3. Ze Brune Patate
    9 janvier 2019 / 15 h 46 min

    Ça fait deux mois que j’ai arrêté la dépakine et j’essaie, depuis, de retrouver la silhouette que j’avais avant d’en prendre… Au programme, sport et rééquilibrage alimentaire sous tes bonnes auspices 😀 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *