Etre un parfait voyageur

Cette semaine sur le blog tournera autour du voyage. Vous le savez, ou non, c’est ma passion première (oui oui avant le sport et la nourriture…). Et mon voyage au Mexique me fait un bien fou ! Je repart direction la France, ce fut un mois merveilleux qui m’a inspiré tous les articles que vous lirez cette semaine. J’ai donc naturellement envie de vous parler de tout ceci, et je reviendrai au reste la semaine prochaine 🙂

Le mauvais voyageur. Nous en connaissons tous un… Et si vous n’en connaissez pas un… C’est probablement vous (haha je plaisante!). Vous savez, ce pote qui peut compromettre un voyage. Qui râle au moindre changement de programme. Qui est obsédé par le fait de tout partager, chaque seconde, sur les réseaux sociaux, ou qui n’a rien envie de faire à part s’asseoir au bord de la piscine et dormir toute la journée. Enfin chacun à sa vision du voyageur relou… Evidemment tout le monde est différent, chacun à sa propre vision d’un voyage parfait, et c’est très bien ainsi. Je ne suis absolument pas la voyageuse parfaite loin de là, et je suis sure qu’il y a beaucoup de personnes qui ne me choisiraient pas comme leur compagnon de voyage idéal. Je suis très-trop organisé, j’ai toujours une liste à rallonge de choses que je veux faire ou voir, je suis speed et relou, j’épuise mon mec en vacances haha. Malgré tout, je pense qu’il est important de re-pensez à certaines de ses habitudes de voyage. Au cours des dernières années, j’ai pas mal appris sur ce qui fait un bon voyageur (selon moi toujours) et la manière dont nos actions et nos mentalités peuvent affecter non seulement les personnes avec qui on voyage, mais aussi nous-même.
Voici donc la liste des petites choses, je pense qu’il est important de les garder à l’esprit, avant, pendant et après son voyage :

  • Laissez derrière soi sa manière de voir les choses. Il n’y a rien de pire que d’avoir une image précise et détaillé de ce que sera son voyage ou du lieu ou l’on se rend, pour constater ensuite que la réalité est toute autre. Le problème est que même si au final tout est incroyable, si ce n’est pas ce que vous attendiez, vous ressentirez toujours une pointe de déception. Bien sur on s’imagine souvent le soleil, une eau turquoise, mais un pays ne se résume pas qu’à cela, laissez vous guider, surprendre, essayer vraiment de ne pas avoir d’idées préconçues. Vous pouvez vous renseigner un minimum mais le mieux reste vraiment de se laisser embarquer et de découvrir les choses sur place. Vous ressentirez davantage d’excitation à attendre votre voyage.6a7af80e41c97641cce58bc0f926a904 6b6508d70c30abd619394d69000dd328
  • Être ouverte d’esprit. Soyez également ouvert aux différentes cultures qui s’offriront à vous, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de vivre, juste différentes manière d’agir ou de penser. Essayer de laissez derrière vous tout ce que vous pensez déjà savoir, ne comparez pas les choses avec ce que vous avez l’habitude de voir. Lors d’un voyage en Guinée, perdue dans la jungle, j’ai mangé avec mes mains, je me servais d’un seau d’eau comme salle de bain, et je dormais sur un matelas sur la plage. Si vous êtes ouvert d’esprit, vous vivrez les choses comme une aventure et non pas comme une souffrance.8a704489d30ff0cfbb6d270c691826fe 8d7205ca42072a78872223b7649e2ef2
  • Attendez vous à certaines déconvenues. Tout le monde sait que les choses ne se passent pas forcément comme on l’espère. Des vols retardés, des modifications d’itinéraires, des chocs culturels, une barrière linguistique… beaucoup de complications peuvent survenir lorsque l’on met les pieds dans un pays étranger. La clé c’est de relativiser, de se rendre compte qu’il n’est pas possible de planifier 100% de son voyage, et c’est ça qui le rendra encore plus excitant !8f3ddad0fbdbd34320ecfda7d3568925 9c558735d42bc667880ca433b485e5c1
  • Créer des liens avec les locaux. Si vous voulez vivre une véritable expérience de cœur, parlez avec les locaux. Ne laissez pas les barrières de la langue vous frustrer. Je suis une quiche monumentale, je baragouine en anglais, et je ne comprend ni ne parle l’espagnol, l’italien ou l’allemand. Mais les humains parviennent toujours à se comprendre, peu importe leur langue, même quand c’est difficile. Les gestes, le langage corporel… Si vous êtes gentil et ouvert, vous verrez que les gens viendront vers vous. Un sourire vaut tout l’or du monde. A Bali personne ne me comprenais mais on nous a invité à manger, on nous à aider à trouver notre chemin en nous accompagnant… Même si ce ne sont que quelques mots échangés, c’est toujours un bonheur.9ed887e1258794680f309ebfafb98571 13f4c6f0a9a3e373f185f9d2608a738a
  • Ne pas être flemmarde. Cela va sans dire. Ne tombez pas dans le piège de croire que vous avez beaucoup de temps, « Oh c’est bon on a le temps on est là quinze jours » je l’ai souvent entendu. Seulement on réalise souvent le dernier jour de nos vacances que nous n’avons au contraire pas eu assez de temps pour faire tout ce que l’on voulait. Ne perdez donc pas votre temps à envoyer des snapchats à tout va ou à vous plaindre qu’il fait trop chaud, trop froid, qu’il y a trop de vent, qu’il pleut, qu’il fait humide… pour sortir et découvrir ce qui se passe autour. Lorsque nous somme partis à Key West, nous avons eu des après-midi entières de pluie, avec mon chéri nous sortions pieds-nu sans parapluie, et nous avons passer des journées entière à rire en sautant dans les flaques !17f7551e8a9521d590fc9e49dfd5f356 80b426295ab9d89bd8f4ef4cbb7245c8
  • Mais rester flexible.  C’était mon souci avant, je planifiais les activités de chaque jour de la semaine, et je stressais si tout n’allais pas comme je l’avais prévu. Je me rend compte que c’est si bon de se laisser porter. Les plus belles expériences naissent souvent de la spontanéité. Cela peut éviter de louper de bons moments, par exemple ne pas pouvoir accepter l’invitation de quelqu’un rencontré sur place car on a déjà réservé le resto du mid, ou ne pas pouvoir visiter tel endroit car on a planifié et déjà payé une visite ailleurs… J’ai appris à ne plus faire trop de plans et me laisser aller à mes envies.190a79b8563fc40284e31123b39a5b00 231a4ad6f3a309001e037001f1af4953
  • Sortir de votre zone de confort. Une évidence absolue. Il n’y a rien de plus gratifiant que de vous poussez à faire quelque chose qui vous effraie et de réaliser à quel point vous êtes capable ! Partez en voyage seule, dormez chez l’habitant plutôt que dans un hôtel 4 étoiles, faites du camping même si vous avez peur des insectes, faites de la plongée même si les fonds marins vous effraient… cassez votre routine. Mon chéri n’est pas très à l’aise avec l’eau, du moins ce qui se cache en dessous, il a accepté de faire de la plongée avec moi à Bali (en se désistant plusieurs fois), et au final il a adoré, même s’il a flippé et vidé sa bouteille d’oxygène 20min avant tout le monde.588e0fa043ef1bd8cbbd3e23aa9baa5e 3349e91dd362c7e30dede619f0852462
  • Soyez cool. Je ne pouvais pas ne pas le souligner, mais si vous voyager à plusieurs, ne soyez pas têtue et bornée quand il s’agit de vos projets. Il faut se rappeler que chacun a des attentes et des désirs différents. Bien sur, il est important d’avoir une idée des choses que l’on souhaite faire, pour se pas subir un voyage qui ne nous plait pas du tout, mais il faut que chacun ait la possibilité de faire une activité qui lui plait. C’est la meilleure façon de contenter tout le monde et de vous assurer que le voyage se passe et se termine bien. Ce sera aussi l’occasion de faire partager aux autres ses centres d’intérêts, cela fait souvent plaisir aux gens, donc même si la visite du temple ou du musée de la ville ne vous emballe pas, acceptez d’y aller ! Qui sait, vous serez peut être surpris. On ne dit pas qu’on aime pas avant d’avoir gouté:)6623ae76a2b6c7ef5f760c0a2d2ca5e0 8826f6d4fab3ca19e538c4e0373b4b3f
  • Déconnecter des réseaux sociaux. Ça aussi c’est bon je l’ai enregistré. On veut tous garder de jolis souvenirs de son voyage, prendre de belles photos, les partager avec tout le monde… il n’y a rien de mal à cela. Mais si vous passez tout votre temps à contempler les choses à travers votre écran, vous loupez toute la beauté de la chose. Les photos peuvent être stockées dans votre appareil photo, mais quand il s’agira de vous rappeler comment cela s’est vraiment passé, vous risquez d’avoir un trou de mémoire… Donnez à votre cerveau la chance de traiter ce moment et de le stocker comme souvenir ! Vivez le moment présent, capturez les sons, les images, les odeurs… il n’y a rien de plus précieux !a7fe552ffbae2369a68bb95b1107b532 cbd93c374062e63f8c72ade124b97017
  • Optionnel : Tenir un journal. Je suis consciente que beaucoup de personnes détestent écrire ou estiment ne pas avoir besoin de conserver des traces écrites de leurs activités, de leurs opinions de voyage. J’avoue ne jamais l’avoir fait non plus, mais pour avoir discuté avec de nombreuses personnes qui ont voyagé, traversé plusieurs pays pendant des mois, se sont installés pour quelques temps dans un pays étranger… pour ces personnes tenir un journal à été la meilleure chose qu’ils aient pu faire. L’idée n’est pas de se forcer à écrire chaque jour ou de définir des règles sur la tenue de ce carnet, mais écrire quand on en as envie, pour enregistrer ce que vous faites, ou comment vous vous êtes sentie. Les relire plus tard apporte joie, souvenirs, on se replonge dans ces moments précieux, on ferme les yeux et on s’imagine de nouveau là-bas.

    e449838355877e2ebcbaed5028bcb9a4 f74431426d0bb84522b400544ee9535a

    J’espère que ces conseils vous aideront à profiter pleinement de vos futurs voyages. Si vous avez des conseils personnels, ou des souvenirs heureux comme horribles à me partager concernant vos voyages, n’hésitez pas , j’aimerai beaucoup les connaître !

Partager:

5 Commentaires

  1. 2 janvier 2018 / 13 h 08 min

    C’est vrai que le journal est le seul moyen de garder consignés des détails qui ont été merveilleux mais qui au milieu de la masse de souvenirs, finissent par se faire tout petits.

  2. Elsa
    3 janvier 2018 / 1 h 00 min

    Voyager seule pendant un mois en Asie a été pour moi la plus belle façon de voyager en sortant de ma zone de confort en me créant le voyage que je voulais en me laissant porter par les rencontres par l’instant et par mes ressentis.
    Le voyage est une des expériences les plus belles les plus vraies et surtout celle qui nous apprend le plus sur nous et ceux qui nous entourent ! Alors voyagez du mieux que vous pouvez 😉

    • 5 janvier 2018 / 14 h 56 min

      Ohlala comme je t’envie, il faut que je franchisse le pas un de ces jours !

  3. Sonia
    3 janvier 2018 / 11 h 36 min

    JE suis tellement d’accord avec ce que tu as écris ! Mon premier grand voyage a été la Californie. Nous sommes partis à 4 et c’est tellement enrichissant de s’écouter les uns les autres sur les activités à faire, les lieux à visiter… chacun amène sa petite touche au voyage et c’est ce qui le rend incroyable.
    Je suis également 100% d’accord avec le fait de rédiger un petit journal (bon évidement parfois on a la flemme) mais 6 mois après rien qu’en le relisant j’ai des frissons et je me replonge dans tous ses souvenirs et ses anecdotes incroyables !
    Je rajouterai juste une petite chose: quand on part à plusieurs avec son amoureux, ne pas hésiter à se réserver quelques petits moments à 2 😉

    Je te fais de gros bisous !

    • 5 janvier 2018 / 14 h 58 min

      Tu as tout à fait raison !! Des bisous et bonne année ma belle !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *