Du sport sans résultat ?

Vous faites du sport, et vous mangez relativement bien et pourtant aucun changement dans le miroir ? Ne vous découragez pas ! Je explique pourquoi ça ne marche pas et comment faire pour changer ça

1- Je ne repousse pas mes limites
En gros, vous êtes dans une « zone de confort », une zone dans laquelle vous vous sentez plutôt bien, ça fait mal mais pas trop, vous transpirez un peu mais pas trop, vous êtes essoufflée mais pas trop…
. Lorsque vous êtes dans cette zone, vous déployez un minimum d’effort et obtenez du coup un minimum de résultats… Et oui il est tout à fait possible d’aller à la salle 7 jours sur 7, même pendant 2h et de n’obtenir aucun résultat si vous restez dans cette zone… Même physique, mêmes performances, aucun progrès, c’est vraiment ce que vous voulez ?
Comment faire ? L
ors d’un entraînement difficile, où on sort de notre zone de confort, l’organisme est challengé. Il va se sentir obligé de se renforcer pour éviter d’être dans le dur” au prochain effort de ce type qu’on lui imposera. Vos capacités cardio-vasculaires augmentent. Vos muscles se renforcent et se développent. Votre force augmente. Vos tissus s’assouplissent. Votre mental se force. Bref, chargez plus, essayez de faire quelques répétitions supplémentaires, si vous courez essayer de faire du fractionné… forcez-vous à faire des séances plus intenses !

2- Je ne change pas mon programme d’entrainement
Si votre routine d’entrainement est toujours la même il va falloir penser à en changer pour réveiller vos muscles. Et oui le corps est une machine intelligente, les muscles finissent par s’habiter aux exercices que l’on fait, surtout si on fait les mêmes exercices, dans le même ordre, avec le même nombre de séries et de répétitions. Vous pouvez le remarquer notamment lorsque d’un coup vous changer d’exercice, souvent le lendemain vous avez des courbatures, tout simplement car votre muscle n’y était plus habitué.
Comment faire ?
Vos muscles ont besoin d’être mis à l’épreuve, d’être poussés dans leurs retranchements, pour qu’ils se décident à grossir. Évidemment, cela ne veut pas dire que vous allez devoir changer d’entraînement à toutes les séances car votre corps a besoin de temps pour progresser, donc lorsque vous voyez que vous stagnez pensez à en changer. Je le change tous les 3 mois environ mais c’est personnel. Vous n’êtes pas obligée de tout changer, vous pouvez conservez plusieurs exercices, mais introduisez d’autres techniques d’intensification, optez pour des supersets, travailler en pyramidal, en dégressif, ajoutez des exercices que vous n’aimez pas et que vous ne faites donc jamais …

3- Je réalise mal mes mouvements
Une bonne technique est essentielle pour des gains optimaux. Ton corps ne sait pas ce que les muscles sont censés faire lors d’un exercice. Si tu n’as pas la bonne exécution, tu pourrais tout simplement ne pas cibler les muscles souhaités. Même si tu penses que tu as une bonne exécution du mouvement, il est important d’avoir l’avis d’un professionnel, Comment faire ? Une bonne idée est de se filmer afin de pouvoir voir ce que l’on fait réellement. Regardez des vidéos sur Youtube etc, afin de tirer le plus grand béénfice de vos exercices, surtout ceux qui vous posent le plus de difficulté.
Par exemple c’est comme ça je j’ai pu remarquer au début que je faisais mal mes squats, mon amplitude était mauvaise, or avec une amplitude partielle, mes fessiers et mes ischios n’étaient pas assez sollicités.

4- Je ne fait que des exercices d’isolation
Un débutant dont l’objectif numéro 1 est de prendre du muscle qui se borne à faire inlassablement des exercices monoarticulaires comme des kicks back à la poulie pour les fessiers ou des élévations latérales pour les éapules n’obtiendra pas de grands résultats sur le long terme. Ces exercices sont excellents; toutefois, quand on veut se bâtir une masse musculaire, les exercices polyarticulaires sont incontournables. Quand on se met à pratiquer la musculation il est inutile de faire tous les exercices qui existent. J’ai fait l’erreur, je faisais des séances à rallonge pour en caser le plus possible. Il faut s’en tenir à un travail de base : squat, développé couché, développés épaules, curl avec la barre, dips, tractions à la barre fixe, rowing. Comme ces exercices recrutent un grand nombre de fibres musculaires, ils favorisent une hypertrophie que l’on ne peut pas obtenir avec des mouvements d’isolation.
Comment faire ? nul besoin de rejeter complètement les exercices d’isolation. Si tu fais, disons 3 exercices pour un grand groupe musculaire comme les cuisses ou le dos, il s’agit de veiller à ce qu’un seul de ces exercices soit de type monoarticulaire. Réserve-le pour la fin ou effectue-le en premier en pré-fatigue pour tes muscles avant les grands exercices de base qui suivront.

5– Je suis en surentrainement
Grosse modo tes muscles deviennent plus gros et plus forts entre les entraînements et non pas pendant ! Si tu ne consacres pas assez de temps pour la récupération musculaire, ce processus ne peut se mettre en place et tu continueras à t’entraîner sans augmenter ta masse musculaire. Il est donc absolument contre-productif de s’entrainer tous les jours et ça on pense souvent le contraire. Pareil si vous vous acharnez à bosser une zone de votre corps, je pense à vous mesdames, pas besoin de bosser tous les jours son fessier en pensant qu’il grossira plus vite… Il faut se donner au minimum 48h de repos entre les séances pour un musclé donné. Et plus votre niveau en musculation sera important et plus vos muscles auront besoin de récupérer.
Comment faire ? Ecoutez toujours votre corps il vous parle. Certaines personnes ont besoin d’un jour de repos, d’autres de 2… Certaines personnes préfèrent enchainer 5 séances puis se reposer 2 jours de suite le week end, d’autres font 2 jours de sport/1 jour off. Là c’est vous qui décidez. En revanche si vous êtes vraiment victime de surentrainement, la seule solution est le repos total, pas de musculation, pas de sport tout court, beaucoup de repos physique et de sommeil et une bonne alimentation, et ce pendant plusieurs jours voir une bonne semaine !

6- Je ne mange pas assez / Je mange trop
Aussi fou que cela puisse paraître, ne pas manger va vous empêcher d’atteindre vos objectifs.Sans mangerpas d’énergie. Et qui dit pas d’énergie, pas de résultats. Pourquoi ? Car votre corps en privation fait des réserves là où vous n’en faites pas ! Votre balance énergétique doit être excédentaire si vous souhaitez prendre du muscle, c’est-à-dire que votre alimentation doit fournir plus de calories à votre corps que ce qu’il consomme, et à l’inverse en fournir moins si vous souhaitez perdre un peu. Dans les 2 cas, vous devez avoir un apport protéique suffisant. 

Pour se reconstruire et grossir après avoir été sollicités, vos muscles ont besoin de protéines. Si la quantité de protéines apportées par votre alimentation à votre corps est insuffisante, vos muscles n’auront pas le carburant nécessaire pour assurer une bonne reconstruction musculaire.
A côté de ça, si vous mangez mal vous n’obtiendrez pas non plus de résultats.
Votre corps ne trouvera pas dans les fast-food, les gâteaux et les bonbons, les vitamines, minéraux, acides gras essentiels ou encore acides aminés dont il a besoin pour fonctionner et créer du muscle.  N’oubliez pas que l’alimentation c’est 80% des résultats!

J’espère vous avoir aidé ! Des bisous !!

TENUE OCEAN APPART

Partager:

2 Commentaires

  1. 6 novembre 2018 / 9 h 22 min

    Trés jolie tenue et article qui apporte des conseils intéressants 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *