Comment ne pas grossir pendant les fêtes : mes meilleurs conseils

Il n’est pas rare de prendre 2 ou 3 kilos pendant les fêtes de fin d’année. Le quotidien britannique “The Guardian” a d’ailleurs réalisé une synthèse de 7 études, et conclut que nous prenons en moyenne 877 grammes durant les fêtes. Eh oui, les repas du Réveillon, de Noël et du Jour de l’An sont généralement l’occasion de (trop) bien manger ! Petits fours, foie gras, blinis, plateau de fromages, bûche glacée, chocolat… La période n’est pas vraiment propice à la diète j’en convient. Ce n’est pas à Noël que nous allons perdre des kilos, mais on peut néanmoins éviter d’en prendre. Si si je vous assure ! Suivez ces conseils et je vous promet que ça va le faire !

AVANT LE REPAS 

Activer le mode « pleine conscience »

Mmh, ces petits fours ont l’air tellement appétissant ! Avant de se jeter dessus, on pense à ce qui nous fait vraiment envie et on se met en mode « pleine conscience ». Souvent pendant les Fêtes on se dit que le plaisir ne va durer qu’un temps, et on passe en mode “j’ingurgite tant que je le peut”. Au lieu de réagir de façon compulsive face à la nourriture,  on les savoure bouchée après bouchée, on prend du plaisir en mangeant. Vous verrez, en dégustant ainsi, vous aurez beaucoup moins envie d’engloutir des plateaux entiers ! Vous aurez envie de dégustez quelques assortiments mais garder de la place pour le reste, car au final quand on est plein, on prend beaucoup moins de plaisir à manger le reste. Et le dessert c’est quand même super bon !

Mangez des légumes au déjeuner

Faites le plein de légumes, ils vous permettrons de prévenir l’acidité que les protéines du diner vont créer dans le corps. Et cela va également équilibrer votre journée si le soir il n’y en a pas de prévu au menu. Généralement au repas de Noël c’est vrai qu’on se penche plus sur les pommes de terre que sur les brocolis.

On prend un encas

Et oui je sais bien souvent on évite de manger pour justement avoir de la place ! Mais quand on y pense,  Noël c’est un peu comme quand on fait les courses le ventre vide, on a tendance à sauter sur tout ce qui se présente sous nos yeux. Vous êtes affamée du coup vous avalez tout !  Un bol de yaourt, de porridge et/ou un fruit 2 heures avant le début des festivités, vous permettra de  limiter les dégâts.  N’arrivez surtout pas le affamée !

Une séance de sport  le matin 

Comme le dîner sera excessif, on pense à anticiper les dérapages en débutant la journée par une petite séance de sport, qui va vous permettre d’augmenter vos dépenses énergétiques de la journée. De plus, les nutriments seront consacrés à la récupération et à la réparation plutôt qu’au stockage sous forme de graisse. Que du bénéfice !

PREPARATION DU REPAS 

Choisir des ingrédients légers

Le bon côté des fêtes, c’est qu’on peut aussi se régale avec des produits “lights” qui sont  délicieux mais pas caloriques ! Par exemple tout ce qui est produit de la mer, comme le saumon fumé, avec 184 calories pour 100 g, les noix de Saint-Jacques, 84 calories pour 100 g, et les crevettes, 88 calories pour 100 g… Essayez juste de zapper la mayonnaise, le beurre et autres accompagnements qu’on a tendance à disposer sur des canapés qui les transforment en bombes caloriques ! Vous pouvez toujours les assaisonner avec des herbes et du jus de citron pour leur donner du goût c’est tout aussi bon !

Eviter de napper tout de sauce

Vinaigrette, mayonnaise, sauce au fromage, sauce au beurre… on a tendance à avoir la main lourde sur les sauces. Préparez les sauces séparément dans des petits ramequins que chacun puisse se servir comme il le souhaite, vous même vous pourrez ainsi contrôler la quantité dans votre assiette.

Optez pour du pain de seigle

Contrairement au blé, le seigle est riche en fibres solubles qui freinent la digestion des sucres. Du coup, après les repas, la glycémie monte moins et le pancréas libère moins d’insuline (l’hormone qui fait stocker). En plus, on a moins vite faim après ! On en trouve chez le boulanger, en magasin bio ou en grande surface, en optant pour du pain noir allemand « pumpernickel ». Grillé c’est bien meilleur que du pain de mie toasté !

Préparer un dessert light

Que vous prépariez ou non le repas, rien ne vous empêche d’apporter un dessert en plus. Il existe tout un tas de recettes de desserts hyper alléchantes sur la toile, comme un carpaccio d’ananas, une mousse légère au chocolat ou encore une salade d’orange à la cannelle, miaaaaam! Il est tout à fait possible de se faire un gros plaisir sucré sans exploser le compteur calorique. Si la buche c’est vraiment la tradition chez vous, évitez la buche au beurre, optez pour une buche avec une mousse de fruits par exemple.

PENDANT LE REPAS

Eviter de vous resservir

Pendant les fêtes on a toujours les yeux plus gros que le ventre. Votre assiette doit être suffisante pour ne pas avoir de regret mais raisonnable quand même. C’est ce qui vous permettra de toucher un peu à tout sans faire trop de dégâts. Si vous prenez 2 parts de fois gras, 2 parts de saumon fumé, 2 parts de dinde, 2 parts de fromages, 2 parts de pomme de terre, 2 parts de buche… et encore je n’ai probablement pas cité tout ce qui se trouvera sur votre table, ça fait vraiment beaucoup !

Manger lentement

Comme dans votre quotidien le fait de manger lentement vous permettra de mieux digérer et surtout de reconnaitre lorsque vous n’avez plus faim. Il faut laissez à votre cerveau le temps d’enregistrer que notre estomac n’a plus faim et il lui faut 20 minutes en moyenne. Du coup, on mâche bien et on mange doucement.

Savoir dire non

N’accepter pas tout ce que l’on vous propose. Je suis sure que vous avez droit à un “Mais allez tu peux te le permettre t’es toute fine”, “Ohlalala ça va c’est Noel tu peux”, “C’est pas le moment de se priver, allez manges”. On craque surtout à l’apéritif, les canapés et autres petites bouchées apéritives, on se dit que c’est tout petit tout mignon, erreur c’est souvent le pire pendant les repas, bien grasses et bien salées. Dites vous qu’en moyenne 1 seule bouchée = 80 calories. Ca grimpe très très vite. Ne cédez pas à la pression familiale et dites que vous n’en voulez plus.

Boire intelligemment 

On boit du champagne, du cidre ou du vin. A condition de les boire brut, le champagne et le cidre sont les alcools les moins caloriques (50 kcal pour le cidre, 70-80 pour le champagne et 100 pour le vin rouge). Alors on évite les alcools forts type whisky ou vodka (qui montent à plus de 200 kcal/verre). Si on veut aller encore plus loin, on essaye de faire durer sa flûte de champagne tout l’apéritif et on se limite à 2 verres de vin pendant le repas.

Attention aux chocolats. 

Plus que le repas, c’est souvent les chocolats qui font des dégâts. On en reçoit en cadeaux, chacun ramène sa boite etc. Ce qui fait qu’on se retrouve avec 10 boites à la maison. Alors oui c’est bon pour le moral mais quand même. On en picore un peu, parce que quand même c’est super bon mais on évite de tomber dans la boite. 1 boite par jour c’est la mierda !

APRES LE REPAS 

Boire beaucoup d’eau

Pour aider l’organisme à éliminer, un seul mot d’ordre : boire beaucoup d’eau ! D’ailleurs pendant le repas, si vous buvez de l’alcool, essayez de boire autant d’eau que d’alcool car elle va permettre de le diluer. Boire de l’eau pourra également vous aider pour le lendemain, la gueule de bois c’est pas terrible hein ! Boire beaucoup d’eau vous aidera à drainer et éliminer les toxines.

Boire du thé vert 

Il est riche en EGCG, un polyphénol aux bienfaits plus importants que n’importe quel autre antioxydant. De quoi booster le métabolisme et limiter la prise de poids puisque consommer des boissons chaudes nous hydrate et favorise l’élimination. Vous pouvez aussi vous tourner vers des tisanes digestives si vous vous sentez trop lourde ou ballonnée. La menthe poivrée et l’artichaut sont particulièrement efficace !

On ne saute pas de repas ! 

Je vous voir venir les filles !  Après un repas de Noël bien copieux, on a tendance à ne rien manger le repas suivant. Mais c’est une très mauvaise idée.  A vouloir sauter un repas, tout ce que l’on gagne c’est d’avoir encore plus faim au prochain. Alors, on est pas forcé de manger beaucoup, surtout que généralement on a peu d’appétit, mais on mange quand même !  Il faut vraiment éviter de traumatiser son organise. Déjà un peu traumatisé par les festivités vous allez en remettre une couche en le privant. Eviter aussi de trop compenser en se disant bon je mange que de la soupe toute la journée, retrouvez une alimentation normale, saine et équilibrée. Ainsi votre corps se ne mettra pas en mode stockage justement, il saura que c’était occasionnel et qu’à présent tout rentre dans l’ordre. Un peu comme un super gros cheat meal quoi !

On fait un peu de sport

Je te vois faire la grimace ! Tu n’est pas obligée d’aller à la salle mais 1h de marche c’est déjà top, cela représente environ 240 calories. En plus c’est plutôt cool de se faire une ballade au petit matin ou une ballade en famille dans la journée.

N’oubliez pas que le corps récupère de ses excès en quelques jours donc pas de panique, profitez de ce moment et de votre famille ! le corps peut très bien gérer les écarts lorsqu’ils sont occasionnels…donc ce n’est pas le moment de se mettre la pression, mais de se faire plaisir !
Les fêtes sont-elles une source de stress pour vous, ou vous mangez sans culpabilité ?

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *