Ce que j’ai appris avec une alimentation 100% végétale – bilan

Il y a presque un an, j’ai décidé de réduire ma consommation de produits d’origine animale, qui s’est vite transformé en végétalisme, finissant par complètement délaissé le poisson, les œufs ou même le fromage. Cela fait un fort long moment que cet article a été rédigé, mais j’ai longtemps attendu avant de le poster pour voir si j’avais continué dans ce sens – et j’avoue l’avoir oublié dans un dossier haha.

A ce moment là j’était fortement inspirée par toutes les lectures, les récentes discussions sur les réseaux sociaux et la grande sélection de documentaires que je me suis avalée sur Netflix détaillant les avantages d’un régime végétalien que ce soit au niveau de la santé, de l’environnement et, bien sûr, des animaux.

J’avais l’habitude des magasins bios, j’y suis donc allé tout naturellement pour faire mes courses, alors que d’habitude je faisais moitié supermarché-moitié magasin bio. Et là j’ai rempli mon pannier d’alternatives végétariennes que je consommais déjà régulièrement et j’ai acheté des falafels, du tofu, des saucisses végétariennes, des nuggets… J’ai fait provision de pois chiches, de houmous, de lentilles et de haricots. Je n’ai jamais été viande, en revanche j’adorai le poisson et le fromage, et je consommais souvent du poulet. Quoi qu’il en soit, je suis naturellement créative, donc trouver quoi manger n’a pas été si compliqué. J’ai ouvert mon tiroir à épices et j’ai commencé à essayer de nouvelles combinaisons de saveurs, allant bien au-delà de mon poulet au paprika et à l’ail que je mangeais assez souvent.

Ce qui a commencé comme “je vais réduire ma consommation de viande à peut-être 1-2 fois par semaine” s’est transformé en “oh, c’est vraiment très facile et agréable. Peut-être que je n’ai pas besoin de viande du tout? “. De plus, mon raisonnement pour éviter la viande s’est étendu et a changé avec le temps. Si à un moment donné je pensais que je mangerais non pas de la viande mais du fromage à nouveau, je pensais que c’était infaisable pour moi. Le beurre, le lait, les yaourts, j’avais lâché depuis longtemps. Le miel je l’avais depuis longtemps remplacé par du sirop d’agave aussi…. Mais le fromage ??? Impossible. Plutôt que d’y aller par étapes, comme je le conseillerai d’ailleurs, j’ai décidé de tout couper en même temps (à savoir donc poisson, poulet, œuf et fromage) et puis on verra.
Mon idée de départ n’était pas de me prendre la tête, car oui on n’y pense pas toujours mais si une envie de sucré se fait sentir je n’avais pas envie de me dire « Ah attend, ah non ce brownie je ne peux pas le manger il y a certainement du lait dedans » ou autre. Je voulais surtout éviter ces aliments dans ma cuisine sans péter un plomb pour autant. Bref, je n’ai jamais « craqué », il m’est arrivé 2-3 fois de manger un plat avec de la crème ou des pancakes non-vegan pour ne pas faire chier, car il n’y avais vraiment rien d’autre. Mais c’est tout. Et j’en suis heureuse.

Je suis vraiment tombé amoureuse de cette façon de manger .C’est probablement parce que je suis une passionnée de glucides, et cette alimentation m’a permise de me concentrer sur ce que je préférais: les pommes de terre, le riz, le pain, les fruits, etc. les plats, comme les currys et les dhals et les buddha bowls.

Alors qu’est-ce que j’ai appris sur tout ça ? C’était la base de cet article haha, je me suis quelque peu égarée. Mais si vous arrivez en court de route sur ce blog, c’est pas plus mal:)


ALORS :

– C’est beaucoup plus facile que je ne le pensais
– Je suis comblée de manger des fruits, des légumes et plus de glucides (plus précisément, beaucoup de pain, pita, houmous, l’avoine, le beurre de cacahuète, les pâtes, le riz ..)
– Plus de glucides me font me sentir bien, et non je n’ai pas pris 20kg ! J’en ai pris effectivement lorsque j’ai enclenché ma prise de masse mais pas avant
– Je suis encore capable de perdre de la graisse en mangeant plus de glucides (et oui, les glucides ne font pas grossir lol)
– Je me sens mieux à la salle, j’ai plus d’énergie et je soulève plus lourd (encore merci les glucides)
– Manger suffisamment de protéines est définitivement faisable, quasiment personne n’est en déficit
– Beaucoup de restaurant ont des options végétariennes et végétales , même les restaurants qui n’en ont pas acceptent toujours de vous faire une petite salade ou du riz avec des légumes
– Vous pouvez manger plus de nourriture et ça c’est trop bien !!

Est-ce que je pense que tout le monde devrait être un végétarien? Non, pas particulièrement. Je sais que ce style de vie n’est pas fait pour tout le monde. Je pense que si vous êtes au courant de la réalité des industries de la viande et des produits laitiers et que vous les acceptez et que cela vous convenir, alors c’est bon. Il faut juste être informé. Vous avez totalement le droit de vivre votre vie comme vous le souhaitez et je ne le jugerait JAMAIS. D’ailleurs personne dans ma famille n’est végétalien. Je ne pense pas non plus que la viande soit mauvaise / super malsaine lorsqu’elle est consommée avec modération.

Cependant, je pense que la population en général devrait cesser d’être délibérément ignorante. Beaucoup de gens choisissent de “ne pas regarder / lire / vouloir savoir” parce qu’ils connaissent les horreurs et les réalités, ils ne veulent tout simplement pas gâcher le goût de leur sandwich au bacon. Pour la plupart des gens une saucisse est une saucisse. Ils ne font pas vraiment le lien mental avec un animal. C’est juste de la “nourriture”. Nous ne voyons pas le processus derrière la saucisse, ou le hamburger, ou la tranche de jambon. .

Si vous envisagez de vous tourner vers une alimentation végétale mais que vous flippez, honnêtement pas de quoi paniquer. Vous pouvez retrouver mon article ICI avec le lien de différents bouquins et documentaires fort intéressants ! Vous n’avez pas besoin de taper direct dans le « tout ou rien ».

Même 3 jours sans viande et une réduction de votre consommation de produits laitiers ce sera déjà très bien, pour vous et la planète. Vous n’êtes pas obligé de vous étiqueter comme végétalien ou comme vegan. Faites le pour vous, et pas pour faire bien !

Des bisous !

Partager:

4 Commentaires

  1. 18 juillet 2018 / 12 h 39 min

    Je trouve ça très intéressant, je suis entrain moi-même ça y est, de faire une grosse transition. Je ne mange de la viande ou du poisson que lorsque je suis invitée ou bien quand je veux faire plaisir à mon chéri. J’éprouve une profonde culpabilité quand j’achète de la viande ou du poisson au supermarché. Le fromage, j’en mange dans les plats, de temps en temps. Le lait, uniquement quelques fois avec des céréales. Par contre, je continue à manger des yaourts même si j’augmente ma consommation de yaourts au soja.

  2. Laure
    25 juillet 2018 / 22 h 22 min

    Hello, comme toujours, tes articles sont hypers intéressants !

    Je me tourne de plus en plus vers des alternatives aux protéines animales tout en évitant le soja mais difficile de s’y retrouver sur la manière de composer ses assiettes ! Comment allier glucides et légumineuses etc ? J’ai toujours l’impression d’avoir un apport trop conséquent en glucides mais un apport insuffisant en protéines…

    Mais j’avance petit à petit à mon rythme…

    En tout cas, continue car tes articles sont un bonheur à lire !

    Laure

    • 27 juillet 2018 / 8 h 15 min

      Il n’y a pas de bonnes proportions céréales/légumineuses, cela a finalement été prouvé 🙂 je te laisse le lien d’un article hyper intéressant sur le sujet :
      http://www.cherrypepper.fr/vegan/blog/le-mythe-des-proteines-vegetales/
      Et sinon tu as aussi la vidéo youtube d’Amandine Lescuyer sur comment calculer ses macros, car la répartitions glucides/protéines/lipides dépend de chacun 🙂
      Bisous !

  3. Laure
    16 août 2018 / 16 h 03 min

    Voilà, je débarque moi !

    Merci pour ta réponse, je me suis documenté et c’est très intéressant !

    J’ai aussi pioché pleins d’infos sur ton blog et je commence petit à petit à réduire ma conso de protéines animales et j’inclus de plus en plus de légumineux !

    Je vais aussi me renseigner sur la protéines en poudre (par curiosité!) car le plus important c’est d’avoir une alimentation équilibrée.

    Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *