Billet humeur !

Une petite pensée m’a traversée aujourd’hui en lisant des commentaires ici sur le blog ou encore sur Instagram, je suis toujours flattée par vos messages supers positifs et vos compliments mais je ne veux surtout pas que vous vous descendiez par la même occasion. C’est une très mauvaise habitude de toujours s’auto-flageller. Je sais de quoi je parle je l’ai tellement fait, je me suis tellement comparées aux autres, notamment quand je me suis mise au sport. Genre putain regarde la nana comment elle est gaulée là-bas, tu devrais un peu plus te bouger le cul ma fille ! . Parfois je me dis qu’Instagram est vraiment un nid aux pensées malsaines. Lorsqu’on vient de faire un petit écart ou qu’on as préféré rester au chaud sous la couette et là on enchaine sur les selfies post-workout et sur les repas hyper healthy de nanas super bien foutues. La compétition vous devez bien évidemment l’avoir avec vous-même mais elle ne doit pas être malsaine. Et du coup je parle en règle général, pourquoi culpabilise t’on autant lorsqu’on avale une voir deux GROSSES part de gâteau, pourquoi on s’en mord les doigts pendant 3 jours quand on loupe une séance etc. Je sais que tout le monde a un jour connu ce sentiment d’être moins bien qu’une autre… Mais alors déjà je veux rappeler qu’’instagram n’est pas la réalité. Et fait plus j’avance et plus je réalise que je veux atteindre mes objectifs mais sans souffrir, je ne veux pas dire que je veux y arriver en claquant des doigts, que j’espère que ça arrivera facilement sans faire trop d’efforts, je veux dire par là que je ne veux pas m’infliger de restriction quitte à me rendre triste, aigrie, frustrée ou malade pour y arriver. Je veux vivre pleinement en « fautant » s’il le faut, mais je veux absolument garder cette notion de plaisir ! Et oui par moment je n’ai qu’une envie c’est de rester au fond de mon lit en mangeant du chocolat, et pas du 80% de cacao, non celui avec les gros éclats de noisettes et de praliné car oui je suis HUMAINE !
Je pense que si l’on fait ce chemin dans la restriction la plus totale, soit on échoue, soit on arrête sur le long terme car on pète un plomb ! Les extrêmes, les privations ce n’est pas pour moi. Au début je me rappelle montrer des photos de nanas ultra bien gaulées à mon coach, et lui-même me disais ; cette nana elle est en sèche, cette nana fait une compétition et doit s’entrainer au moins 5h par jour, elle est en super restriction calorique, il m’a même expliqué que pour les compétitions on arrêtais de boire, même un verre d’eau pour ne pas gonfler. Alors oui les gars ça fait de belles photos Instagram, mais honnêtement je ne donne pas cher de leur moral. Je ne cherche absolument pas la facilité je le répète, j’aime me fixer des challenges et les surmonter, mais je préfère un entrainement plus en douceur, plus long s’il le faut mais je veux garder un état d’esprit sain et positif, et puis qui est pressée ? Je suis restée inactive pendant plus de 20 ans, je peux bien laisser un peu de temps à mon corps pour faire décamper mes quelques bourrelets et pour se galber davantage, Les progrès même tout petits tout riquiquis sont super gratifiants, ça donne envie de persévérer, de voir plus grand, il y a forcément du progrès même le plus minime, il faut s’y accrocher, regarder d’ou l’on est parti et se dire MAIS MERDE QUOI BRAVO ! On arrête de voir les choses du mauvais côté parce que c’est mieux chez la voisine, ou qu’on n’avance pas assez vite à son gout.

Pour ma part, c’est bon mais mes amis, mes collègues ou autre trouvent parfois mon mode de vie un peu extrême, genre 2h par jour tous les jours c’est trop pour les personnes qui n’en font jamais, par contre en face je dois être considérée comme un microbe par les « vrais » sportifs, du moins celles qui sont bien plus musclées que moi. J’ajoute des hashtags de « fit girl » sur Instagram mais je n’ai pas les fesses de Beyoncé, pas les cuisses de JLO et encore moins les biceps de Swarzeneger, C’est parfois un peu dure de se sentir légitime et à sa place mais tampis cette petite place me convient très bien !

Je pense qu’il faut vraiment prendre soin de son corps oui mais aussi préserver sa santé mentale ! Faire du sport et bien manger sans prendre de plaisir pour moi cela n’as aucun intérêt, outre l’aspect physique, si les résultats ne sont pas aussi satisfaisants que vous le voudriez dans le miroir, dites vous au moins que c’est bénéfique pour votre santé globale, et ce ne serait pas presque le plus important ? Et puis surtout ne faites pas tel sport parce que les autres le font, ne vous entrainez pas comme telle personne pour lui ressembler, soyez vous-même, faites des choses qui vous plaisent, mangez des choses qui vous font envie, on croque la vie à pleines dents !

Je vous embrasse !

ENSEMBLE GYMSHARK 

blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill blog fitness chia and chill

Partager:

7 Commentaires

  1. Caro
    26 février 2018 / 22 h 11 min

    En voila de belles pensées merci à toi ! On n’est bcp à penser comme toi je suis sure…mais tellement toutes à se culpabiliser tout le tps aussi…pourquoi n’est on pas foutu de s’aimer inconditionnellement telle que l’on est bon sang ?? Mystère… bientôt 30 ans j’ai décidé d’arrêter cette autocritique et d’appliquer la psychologie positive, penser d’abord à mon bien-être comme toi avant les resultats et je pense qu’on peut les atteindre ou en partie sans se rendre dingue…

  2. benechat
    27 février 2018 / 13 h 18 min

    Tellement d’accord! Quand on voit qu’il y en a qui s’acharne à avoir “ce corps de rêve” mais au final ça apporte rien, ça apporte rien d’avoir le corps qu’on rêve, c’est pas ça qui nous rendra heureux, au contraire ça pousse à être frustré de tout, à renier sa vie sociale. Puis au final même quand on atteins ce corps, on en est jamais content parce qu’on cherche toujours plus. C’est difficile de s’en rendre compte, moi même je me suis prise au jeu il y a deux ans, mais je me suis vite rendue compte tout ce que je perdais et que ça ne m’apportait rien. Respectons nous mêmes, et faisons les choses par envie pas par obligation 🙂

  3. 27 février 2018 / 19 h 27 min

    Merci pour ce petit billet qui décomplexe ! ^^

  4. Alizée
    27 février 2018 / 21 h 09 min

    Tu as tout dit ! Merci pour cet article, tellement vrai et qui fait vraiment du bien à lire…

  5. Marine
    28 février 2018 / 19 h 46 min

    Ton article fait beaucoup de bien… Merci !

  6. Pauline
    1 mars 2018 / 12 h 59 min

    Tu es belle, merci pour tes mots car on a trop tendance à se comparer et culpabiliser …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *